10 solutions naturelles pour favoriser l'endormissement de tes enfants

Le sommeil est un temple. Il est le moment où nous acceptons de lâcher-prise, celui où nous enregistrons les informations de la journée, celui où les peurs prennent des formes disproportionnées, un temps où l’espace devient impalpable et d’une autre dimension. 

J’ai pendant longtemps pensé que je vivais une vie parallèle à la journée pendant la nuit, tant de choses peuvent s’y passer lorsqu’on devient maman. Heureusement, cela change avec le temps. 

S’il y a bien une vérité durable dans le temps, c’est que rien ne dure...

10 solutions naturelles pour favoriser l'endormissement de tes enfants

Le sommeil du nourrisson et de l’enfant

Les rythmes du sommeil d’un nourrisson, d’un enfant et d’un adulte ne sont pas les mêmes. Il y a souvent un décalage entre nos attentes et les besoins réels de sommeil de nos tout-petits. 

C’est normal, c’est la société qui au lieu de nous enseigner comment bercer nos bébés, nous assaille de petites phrases comme “il fait ses nuits ?” alors qu’il n’a que 3 semaines. Ou bien nous incite à donner un biberon plus chargé le soir “pour qu’il soit bien nourri et dorme plus longtemps” sans se soucier de savoir si nutritivement et physiologiquement parlant c’est vraiment adapté.

Le sommeil est un processus évolutif qui est naturellement adapté à nos besoins physiologiques, lié à notre développement. Notre rôle en tant que parent est d’accompagner ce processus biologique et naturel jusqu’à sa maturation (et même après en fait).

Il est essentiel de comprendre comment il fonctionne afin de pouvoir réajuster nos attentes. Cela permet de savoir, que c’est une phase transitionnelle et surtout que c’est important et indispensable pour la construction du cerveau de notre tout-petit.

Dans les grandes lignes, voici quelques notions à garder en tête :

  • Les cycles de sommeil d’un nouveau-né durent 50 à 60 minutes, contre 90 à 120 minutes chez l’adulte.
  • Le sommeil de l’enfant se rapprochera du rythme de celui des adultes aux alentours de ses 6 ans.
  • Les cycles d’un nouveau-né ne sont pas les mêmes que celui d’un adulte, j’ai trouvé que cette image illustrait parfaitement bien le découpage du sommeil et l’évolution en grandissant. 
Les trains du sommeil chez l'enfant

Chez un nouveau-né, ce qui est indiqué comme du sommeil agité est en fait une forme de sommeil transitionnel, c’est un moment où le bébé est susceptible de se réveiller facilement. Et lors du passage d’un cycle à l’autre, il a un micro-réveil, or comme il n’a pas appris à se rendormir seul (comme nous adulte qui pourtant n’y arrivons pas toujours facilement non plus), alors notre bébé nous appelle en pleurant (son seul moyen de nous alerter). 

On voit ainsi que le cycle et le découpage du sommeil s’allonge progressivement jusqu’aux 6 ans de l’enfant. 

Le sommeil d’un enfant va évoluer en fonction de son développement et sa maturité émotionnelle. 

Il peut être troublé par de multiples raisons comme l’angoisse de la séparation, des poussées dentaires, des changements de vie, de nouvelles acquisitions (quatre pattes, la marche, les sphincters etc), les cauchemars, terreurs nocturnes etc. 

Il est tout à fait normal qu’il y ait des retours en arrières, des périodes plus agitées et entrecoupées, des endormissements parfois plus longs. 

Certains enfants savent s’endormir et se rendormir seuls, d’autres non et c’est ok. Les nuits de sommeil ne sont pas linéaires, nous adultes sommes les premiers à avoir un sommeil agité lorsque nous avons des soucis ou qu’il y a des perturbations extérieures. 

Cependant, parfois, il y a de réelles pathologies et si vous soupçonnez que votre enfant souffre d’un trouble du sommeil, vous pouvez alors consulter un spécialiste qui vous aiguillera au mieux. 

D'après le Dr Jalin (consultation des troubles du sommeil à l'hôpital St Vincent de Paul), entre 2 et 3 ans, 60 % des enfants se réveilleraient au moins une fois par nuit, mais seuls 5 % auraient un vrai trouble du sommeil (Que Choisir, janvier 1991). 

Toi, maman, tu es celle qui connaît le mieux ton enfant, tu peux te fier à ton instinct.

Une maman et son fils près de la mer

10 solutions naturelles pour favoriser l’endormissement de tes enfants.

Dans cet article, je voudrais surtout te proposer des solutions et des conseils pour apaiser les fins de journée agitées, permettre de se recentrer, de se calmer et de trouver le sommeil plus facilement. 

L’efficacité de ces solutions est renforcée lorsque ton enfant se sent en confiance avec toi, c’est à dire lorsqu’il se sent écouté et aimé tel qu’il est, inconditionnellement

Tu peux utiliser l’une de ces solutions dans le cadre de votre rituel de fin de journée, c’est aussi une façon d’apprendre à ton enfant comment prendre soin de lui. 

Ma Libellule me réclame régulièrement son “verre de fleur d’oranger” ou sa “lingette” avant de s’endormir, elle en a senti les effets bénéfiques et se connecte ainsi à ses besoins de s’apaiser. 

Alors c’est parti pour 10 solutions pour favoriser l’endormissement de tes enfants :

Vaporiser de l’hydrolat de Fleur d’Oranger sur l’oreiller de ton enfant au moment de son coucher. 

Mettre une cuillère à café d’hydrolat de Fleur d’Oranger dans un verre d’eau (chaude ou froide) à boire avant de se coucher.

Vaporiser de l’hydrolat de Camomille Romaine sur l’oreiller de ton enfant au moment de son coucher.

Vaporiser de l’hydrolat de Marjolaine sur l’oreiller de ton enfant au moment de son coucher.

Ajouter 2 cuillères à soupe d’hydrolat de Marjolaine dans l’eau du bain du soir.

Diffuser de l’huile essentielle de Petit grain Bigarade pendant 15 min avant d’aller dans la chambre.

Diffuser de l’huile essentielle de Mandarine pendant 15 min avant d’aller dans la chambre.

Diffuser de l’huile essentielle d’Orange Douce pendant 15 min avant d’aller dans la chambre.

Mettre une à deux gouttes d’huile essentielle de Mandarine sur une lingette lavable près de l’oreiller.

Masser une goutte d’huile essentielle de Lavande Fine ou Vraie dans 4 gouttes d’huile végétale sur le plexus solaire

Précautions d’utilisation:

Les hydrolats peuvent être utilisé à partir d’une semaine de vie chez le nourrisson

Les huiles essentielles peuvent être utilisées à partir de 3 mois chez le bébé à l’exception de celle de Mandarine, à partir des 3 ans de l’enfant. Attention de toujours veiller à faire une fenêtre thérapeutique et faire une pause dans l’utilisation d’une même huile essentielle : 5 jours d’utilisation puis 2 jours de pause avant de pouvoir recommencer.

La diffusion des huiles essentielles est déconseillée pour les personnes asthmatiques. Les personnes épileptiques doivent demander un avis médical. 

Pourquoi j’ai choisi ces solutions ?

Hydrolat de Fleur d’Oranger

Les mots de Lydia Bosson dans Hydrolathérapie sont assez parlant d’eux-même: 

“C’est un calmant et un anxiolytique réputé contre les dépressions, les insomnies, le stress, le choc émotionnel etc. Il apaise les enfants et bébés agités [...]. Excellent pour les enfants qui peinent à s’endormir.[...]La fleur d’oranger soutient la réconciliation avec soi-même et les autres. Il purifie le corps et l’esprit et aide à laisser partir la souffrance et les blocages. Comme son huile essentielle, l’hydrolat apaise les chocs, les dépressions, l’inquiétude et par la sérénité transmise aide à se libérer des situations sans issues. Il réconforte les personnes sensibles et fragiles qui se trouvent en situation de crise. “

Hydrolat de Camomille Romaine

Cet hydrolat est réputé pour son effet calmant dans de multiples situations (et j’y reviendrai dans de prochains articles), c’est un indispensable de la trousse de secours des mamans. La Camomille Romaine régule les émotions, apaise le stress et améliore la qualité du sommeil en agissant comme un sédatif. Elle apporte de la détente en dénouant le plexus solaire.

Hydrolat de Marjolaine

L’hydrolat de Marjolaine a des propriétés calmantes et sédatives, il aide à lâcher-prise, à apaiser les angoisses, les peurs. Equillibrante et harmonisante, la Marjolaine nous aide à traverser les zones de turbulences en nous relaxant et détendant le plexus solaire.

Huile essentielle de Lavande Fine/Vraie

L’huile essentielle de Lavande Vraie ou Lavande Fine est l’une des huiles essentielles les plus utilisées. Sa réputation n’est plus à faire sur ses effets calmants et apaisant, que ce soit en réponse à l’anxiété, l’hyper-émotivité, la nervosité ou les troubles du sommeil.  Elle réharmonise et chasse les peurs, calme les excitations et ramène un certain équilibre.

Huile essentielle de Petit Grain Bigarade

Il s’agit de l’une de mes huiles essentielles favorites ! Elle porte la magie en elle d’apaiser et d’emmener rapidement à un état de calme intérieur. Formidable anti-stress, elle amène détente et bien-être grâce à son odeur douce de fleur d’oranger.

Huile essentielle de Mandarine Verte/Rouge/Jaune

L’huile essentielle de Mandarine est très appréciée des enfants. Calmante et apaisante, elle agit sur le système nerveux pour venir apporter apaisement et détente. Qu’elle soit jaune, rouge ou verte n’a pas d’importance sur l’effet, cela correspond au degrès de maturation du fruit. La rouge sera plus fruitée que la verte, plus acide.

Huile essentielles d’Orange Douce

L’huile essentielle d’Orange Douce est celle de la bonne humeur, elle vient transformer une atmosphère lourde et agitée en joie douce et apaisée. Elle accompagne le lâcher-prise et aide à se défaire des soucis de la journée. Elle est parfaite pour préparer à l’endormissement et trouver un sommeil doux et profond.

Les merveilles de la nature ont beaucoup de bienfaits à nous apporter.
J’espère que tu y trouveras celles qui seront tes compagnons idéals.

Je serais curieuse de connaitre tes astuces à toi pour favoriser un endormissement doux et serein… N’hésite pas à les partager en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Présentation Auteur Blog
© 2020 Lola Sigogneau - Développé avec  ❤ - Politique de confidentialité - Mentions légales